Coups de comm' - Coups de génie

Dernière mise à jour : 7 avr.

Un coup de comm', c'est la diffusion d'un message clair et percutant. Surtout s'il est réussi. Ces derniers jours, Stromae et Xavier Niel, habitués des grands effets de communication-surprise ont fait parler d'eux par de nouvelles actions spectaculaires. On décrypte.


Coup de communication

Stromae : la complexe simplicité

Il sait créer l'évènement ! Le 9 janvier, lors d'une interview de présentation de son prochain album, Stromae a répondu à quelques questions de la journalise Anne-Claire Coudray durant le JT de TF1. Des réponses sobres, un costume sobre. À la question "Dans vos chansons, vous parlez beaucoup de solitude, est-ce que la musique vous a aidé à vous en libérer ?". Stromae a répondu en entonnant le morceau L’Enfer : "Du coup, j’ai parfois eu des pensées suicidaires/J’en suis peu fier/On croit parfois que c’est la seule manière de les faire taire/Ces pensées qui me font vivre un enfer".

Une réponse mise en scène comme l'avait été l'annonce du clip "Formidable" ou encore l'interview avec Antoine Decaunes pour présenter "Tous les mêmes".


La séquence a peut-être été enregistrée. Mais cette diffusion en direct devant une si grande audience est un tour de force. On imagine que chaque élément a été pesé, jugé, anticipé. Si je ne suis pas fan de sa musique, sa créativité en communication m'a toujours épaté.


Une première dans l'histoire du journal télévisé, qui a rassemblé 7.2 millions de téléspectateurs. Stromae est toujours là où on ne l'attend pas.

Les réactions sur les réseaux sociaux sont assez unanimes, tant sur le fond que la forme.



Xavier Niel, le patron qui se moque

C'est la tradition, tous les politiciens formulent leurs vœux pour l'année à venir. C'est même, au delà d'une tradition, une épreuve de communication importante : mise en scène, décor, texte, intonation, langage corporel, tout est contrôlé et écrit pour transmettre des messages.


Aussi, Xavier Niel, patron de Free, a repris le principe, en se moquant des politiques. Dans une vidéo publiée le 10 janvier, il reprend les mêmes codes que le discours présidentiel : Marseillaise, plan de l'Élysée, bureau avec drapeau tricolore. Il relate son bilan, tel le Président de la République, indique qu'il n'a demandé à personne de changer de prénom, comme le suggère l'un des candidats à la présidentielle et tacle chacun des précédents présidents de la 5e République...

Il reprend "quand je fais une promesse, moi je la tiens".


C'est un exercice difficile que de se moquer ainsi de la politique. Mais chaque bord en a pour son grade. Les politiciens utilisent tellement la communication a des fins de divertissements depuis plusieurs années, que renverser la vapeur passe nickel chrome ! La phrase de conclusion est assez dingue : "Mon ambition [...] est de vous aider à communiquer, sans vous niquer !"



De chouettes coups médiatiques créatifs comme on aimerait en voir plus souvent, non ?

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout