Auto-like : pro ou pas pro ?

Mis à jour : sept. 3

Les community managers ont une règle tacite : ne jamais aimer leurs propres publications. C'est une coutume. Aucune loi ne l’interdit, aucune condition générale d’utilisation ne le réprouve. Mais si aucun tribunal ne vous jugera en cas de petit pouce bleu, le regard inquisiteur de vos pairs vous foudroiera. Alors... C'est pro, ou c'est pas pro ?


Je m’aime donc je suis ?

Je vois souvent certains community managers poster leur publication, et ajouter systématiquement un like au nom de la page, et un autre en leur nom propre. Quel est l’objectif ? L’auto satisfecit ? Sans doute rien d’aussi narcissique. Liker sa propre publication n’engendre aucune viralité directe. Aucun article (et j’ai vraiment cherché) ne démontre que les algorithmes se laisseraient ainsi berner. L’objectif est plutôt de laisser croire aux personnes croisant la publication dans leur fil d’actu que celle-ci plait ; et ainsi susciter la lecture, voire de nouveaux likes, viraux, eux. Mais de toutes évidence… ça ne marche pas. Les quelques exemples que je croise régulièrement sont constants dans le peu d’engagement suscité. Point de nouveaux likes… et encore moins de commentaires ou de partages. L’engagement, c’est pourtant l’essentiel.

Le like = le Graal ?

Instagram a lancé ces derniers mois une phase de tests visant à masquer le compteur de likes dans l’affichage des publications. Objectif : recentrer l’internaute sur le contenu plutôt que sur l’influence. Une très bonne initiative à mon goût, qui va privilégier la créativité et l’écoute des abonnés, plutôt que la simple influence.

Liker une publication de votre page vous permet d’apparaître dans le fil d’actualité ainsi que celui des actions récentes pour vos contacts sur Facebook ou LinkedIn. En soi, l’auto-like peut vous apporter quand-même -un peu- de visibilité.


S’auto-liker plutôt que voir la réalité ?

Si l’engagement des abonnés ne grimpe pas malgré les « auto-likes », peut-être que le problème est ailleurs. Sûrement, même. C’est le signe évident que les publications ne plaisent pas. Il faut donc changer, tester, questionner, évoluer, explorer… La même publication vantant sempiternellement les mérites d’un même produit, postée deux fois par semaine sur tous les réseaux, de la même façon, ça lasse très vite. Peut-être même que votre client s'en rendra compte...



Mon conseil

Acceptez la frustration. Abandonnez l’auto-like et tentez plutôt de recadrer votre ligne éditoriale pour proposer des publications qui engagent. Likez en revanche sans limite les commentaires de vos abonnés. D’autant que sans nouveaux likes, autres que les vôtres, vous n’avez pas la possibilité d’inviter les « likers » à s’abonner à votre page.


De quoi ? On peut transformer les likes en abonnés ?

Et vous, de quel œil regardez-vous cette pratique ?

CONTACT

Wow Com SebO! | Les Buttes - Le Coudray 44630 Plessé

Tél : 06 78 49 49 82

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn

©Wow Com SebO!

Siret : 841 963 937 00013
Ape : 7021Z