top of page

Concevoir un e-mailing marketing

Dernière mise à jour : 20 mars

L'e-mailing marketing est un moyen efficace de promouvoir votre entreprise et de fidéliser vos clients. Encore faut-il y intégrer les bons ingrédients et savoir mesurer leur efficacité. Voici quelques étapes à suivre pour concevoir un contenu réussi.


Concevoir un e-mailing marketing

Définissez vos objectifs

Avant de commencer à concevoir votre e-mailing, déterminez ce que vous voulez accomplir. Voulez-vous promouvoir un nouveau produit ou service ? Souhaitez-vous encourager les clients à acheter à nouveau ? Définir vos objectifs vous aidera à déterminer le contenu de votre e-mailing et à mesurer son succès. Une chose à retenir : 1 e-mail = 1 message. Si vous donnez plusieurs infos, que vous demandez plusieurs actions dans le même contenu, il y aura forcément énormément de confusion et de déperdition.


Ciblez votre audience

Adressez votre e-mailing aux personnes qui sont les plus susceptibles d'être intéressées par votre entreprise et vos produits. Utilisez des données démographiques et de comportement pour cibler votre audience de manière plus précise. L'objectif n'est pas d'envoyer le plus de messages au plus grand nombre de personnes, mais le meilleur message, aux bonnes personnes, au meilleur moment. La transformation n'en sera que plus efficace. Évidemment, vous avez une base de données à jour de vos clients et prospects, ça va de soi...


Créez un contenu engageant

Votre e-mailing doit être intéressant et utile pour votre audience. Utilisez un ton professionnel mais accessible et incluez des images et du contenu visuel pour rendre votre e-mailing plus attrayant. Pensez également à insérer une émoticône dans votre objet d'e-mail pour attirer l'œil et susciter l'ouverture.


Faites appel à l'action

Votre e-mailing doit inciter les lecteurs à agir, que ce soit en achetant un produit, en visitant votre site web ou en s'abonnant à votre newsletter. Faites en sorte que votre appel à l'action soit clair et facile à suivre. Laissez tomber le "N'hésitez pas à me contacter" ou "cliquez sur ce lien pour en savoir plus". Optez pour des verbes d'action qui indiquent ce qu'on va obtenir en cliquant sur le bouton : "Découvrez nos nouveautés", "Réservez dès maintenant", "Inscrivez vous vite", ou encore "Téléchargez le programme".

Soignez la page d'atterrissage qui accueillera les cliqueurs. Il est important qu'on y trouve les informations promises, qu'elle reste focalisée sur un unique message, que le visuel reprenne l'ambiance de l'e-mail, que vous puissiez y récupérer des coordonnées...



Testez et mesurez les résultats

Avant de lancer votre e-mailing, testez le auprès d'un petit groupe de personnes pour vous assurer qu'il s'affiche correctement et qu'il est facile à lire. Vous pouvez également tester deux objets différents pour voir celui qui a le plus de succès à l'ouverture. On appelle ça "l'A-B testing" : le logiciel envoie à un petit pourcentage des destinataires l'une ou l'autre des versions (objet ou contenu différent), mesure celui qui a le plus de succès à l'ouverture et/ou au clic. Il enverra ensuite la meilleure version au reste de la base de données. Une fois votre e-mailing lancé, utilisez des outils de suivi pour mesurer son succès et en tirer des leçons pour les e-mailings futurs.


Quelques statistiques pour optimiser vos campagnes d'e-mailing marketing

En envoyant vos e-mails avec un logiciel dédié (et non votre propre boîte e-mail) vous pourrez obtenir des infos précises sur les comportements de lecture par vos destinataires.

Je vous laisse faire votre choix parmi tout un tas de solutions comme Sendinblue, HubSpot Emailing, ActiveTrail, eTarget, Sarbacane ou encore MailJet ou MailChimp.


Le taux d'ouverture C'est le pourcentage de personnes ayant ouvert l'e-mail, à la lecture de son objet. Un taux moyen se situe entre 20 et 25 %. Au delà, vous avez fait mouche !


Le taux de clic C'est le pourcentage de personnes ayant cliqué sur le bouton d'appel à l'action, parmi la totalité de vos destinataires. Au dessus de 3 %, vous pouvez être satisfait.


Le taux de réactivité Il se calcule ainsi : [cliqueurs/ouvreurs x 100]. Cet indicateur mesure l'engagement de votre audience. Il s'appuie sur les personnes ayant vraiment ouvert l'e-mail ET cliqué sur votre appel à l'action.


Taux de désabonnement

Certains destinataire désirent ne plus recevoir de messages de votre part. La moyenne pour un envoi est d'environ 0.2 %. Pensez à ajouter une phrase proposant le désabonnement en pied de page de votre e-mail. C'est obligatoire pour respecter les règles du RGPD.


Le meilleur moment pour envoyer votre e-mail

Le mardi est statistiquement le meilleur jour de la semaine pour envoyer vos e-mails. Le lundi et le jeudi suivent. Préférez les envois vers 10h ou 14h, au retour de la pause déjeuner. Mais encore une fois, c'est une moyenne globale. Suivez vos propres statistiques pour coller au plus proche des habitudes de votre audience.


Et le trafic sur votre site ?

Évidemment, votre site est branché à Google Analytics ou une autre solution d'analyse de trafic. ;-) Mesurez le passage sur la page d'atterrissage, et voyez même si les visiteurs en ont profité pour aller un peu plus loin en faisant un tour sur d'autres pages.


Concevoir un e-mailing marketing


Mettez vous enfin dans la peau des destinataires : outre le message que VOUS souhaitez adresser, quelle la façon dont ILS préfèrent le recevoir ? Faites des tests, repérez les bonnes pratiques, inspirez vous de messages déjà reçus dans votre propre boîte, et devenez un pro de l'e-mail qui transforme !


À vos e-mails !

43 vues0 commentaire

Comments


bottom of page