top of page

L'intérêt de la bonne orthographe dans le métier de communicant

La maîtrise de l'orthographe est particulièrement importante dans les métiers de la communication, car elle permet de véhiculer une image professionnelle et crédible. En effet, la "mauvaise orthographe" peut être perçue comme une négligence, un manque de sérieux, voire une incompétence, ce qui peut être préjudiciable pour votre image et pour votre travail de communication.

MAIS...


L'intérêt de la bonne orthographe dans le métier de communicant


L'évidence de la bonne orthographe

En utilisant une orthographe correcte, vous montrez que vous êtes professionnel et que vous prenez le temps de vous assurer que votre message est bien compris. Cela peut renforcer votre crédibilité et votre image de marque auprès de votre audience.


La compréhension

Une orthographe précise et correcte garantit la lisibilité du contenu, facilitant ainsi la transmission efficace des idées, des concepts et des informations. L'orthographe, en tant qu'élément fondamental de la langue, agit comme un vecteur de cohésion et de compréhension mutuelle entre l'émetteur et le récepteur du message. Elle contribue à éviter les malentendus, les interprétations erronées et les confusions qui pourraient découler de fautes orthographiques, renforçant ainsi la crédibilité et la fiabilité du professionnel de la communication et de son travail.


"Je suis un poil déçu" : si on ne maîtrise pas l'accent et la cédille, ça change tout !

"C'est le jour de la rentrer" : rend le jour de la rentrée scolaire bien différent.


L'intérêt de la bonne orthographe dans le métier de communicant


La qualité de votre travail

Lorsque l'on démontre une excellente maîtrise orthographique, cela renforce instantanément la perception d'un certain professionnalisme et de sérieux. En effet, une écriture exempte de fautes rassure et inspire confiance, car elle témoigne d'une attention particulière portée aux détails et à la qualité du contenu proposé. Le lecteur, qu'il s'agisse d'un consommateur, d'un collègue ou d'un public plus large, accorde naturellement une plus grande crédibilité à un message rédigé avec précision et rigueur orthographique. Cette compétence linguistique contribue à forger une image positive de l'émetteur du message, renforçant ainsi son autorité et son expertise dans son domaine d'activité.


N'oubliez pas de prendre le temps de relire vos textes pour vous assurer qu'ils sont correctement orthographiés avant de les publier. (Je dis ça, et j'ai sans doute laissé passer une coquille...)




Toutefois...

Souvent, quand je dis autour de moi, ou à mes élèves que je suis de la team "l'orthographe, on s'en fiche", ça suscite immédiatement des réactions d'étonnement, des yeux écarquillés, des "WTF ?" et surtout beaucoup de questions. (Ça me sert surtout à les intéresser au débat.)

En effet, si dans le métier de communicant, la bonne maîtrise de l'orthographe et de la grammaire est importante, il est très important de ne pas oublier que l'orthographe n'est qu'une norme, écrite par une poignée de personnes il y a bien longtemps... et qu'elle n'a rien d'obligatoire.

Ainsi, les dyslexiques, les personnes n'ayant pas pu avoir un grand parcours scolaire, les personnes étrangères, peuvent avoir des difficultés à écrire notre langue si complexe. Elles sont trop souvent jugées sur cette orthographe, mettant de suite leurs compétences de côté.


Saviez-vous qu'il y a 12 façons d'écrire le son [s] dans la langue française ? Et que cette lettre S a trois façon de se prononcer ?

Je vous invite à découvrir cette merveilleuse conférence d'Arnaud Hoedt et, Jérôme Piron, qui expliquent cela avec délice et un grand humour.




Je suis un fervent défenseur des langues, mais comme un linguiste, qui voit celles-ci évoluer, comme elles ont toujours fait. La vraie langue est celle que l'on parle, et non celle qui nous est imposée. Alors oui, soyons au top de l'orthographe dans notre métier, mais ne jugeons pas les autres sur la leur.



Psst. Un chouette conseil de lecture : "La faute de l'orthographe" par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron.

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page